· 

Du vrac et des bocaux

Parlons peu, parlons vrac !

On a commencé par ce qu'on consommait le plus : pâte, sucre, riz, farine. Progressivement, on a ajouté les légumineuses, fruits secs et quelques céréales : lentilles vertes, lentilles corail, pois chiche, pois cassé, semoule, boulgour, quinoa, amandes, noisettes, raisins secs... Faire son marché ou se fournir dans un bio ou chez un producteur nous semble incontournable et c'est quelque chose que l'on fait depuis toujours (si on oublie la phase étudiants fauchés de notre vie).

Pour tout le reste, nous avons fait le tour de l'appartement en étudiant pour chaque produit emballé, sa nécessité et les alternatives que nous avons. Alors oui, ça demande de se pencher sérieusement sur les recoins poussiéreux de vos placards et de dire 'Adieu' aux bonbons Haribo, BN, barres de chocolat, plats cuisinés... Mais promis vous vous régalerez ! (Au moins autant que nous, on l'espère !)

 

Revenons rapidement sur les intérêts de consommer en vrac :

  • Réduire les déchets en squeezant les emballages ;
  • Réduction du prix de 10% à 40% (parfois ça se voit pas mais ce qui se sent c'est la différence de qualité et l'assurance qu'il n'y a pas de trucs dégeu dedans (pesticides, antibiotiques), que ce n'est pas OGM...) ;
  • Le but est aussi de développer le circuit court et de réduire la pollution liée au transport des produits.
  • Faire un acte citoyen en soutenant le tissu local, les petits commerçants, les producteurs et les artisans de notre région. C'est aussi une forme de boycott de l'industrie agro-alimentaire, on devrait vous en reparler un de ces jours.
  • Se donner bonne conscience en s'engageant dans une démarche écologique.

 Qu'achète-t-on en vrac ?

  • Pour la cuisine : à peu près tout :)
    • Céréales : riz, pâtes, semoule, boulgour, millet, avoine, orge, quinoa, maïs, etc. Vous trouverez aussi tous les types de farines ;
    • Légumineuses : lentilles vertes, lentilles corail, pois chiches, haricots en tout genre, pois cassés, flageolets, etc ;
    • Oléagineux : noix entières ou cerneaux, amandes, noix de cajou, noix du brésil, cacahuètes, mélanges, noisettes, et autres grains et graines (pavot, sésame, lin...) ;
    • Fruits secs : abricots, pruneaux, pomme, ananas, raisins, etc ;
    • Condiments : sel, poivre, sucre, épices de toute sorte, grains de moutarde, herbes aromatiques, olives, etc ;
    • Huiles, vinaigres.
    • Préparations et produits de consommation courants :
      • Thé, café, chocolat en tablette, poudre, pastilles ;
      • Céréales, confiseries et biscuits ;
      • Miels, confitures, crèmes (de marron) et coulis si vous cherchez bien (notamment chez certains fromagers) ;
      • Pain et pâtes (à pizza par exemple) ;
      • Fromages et autres produits laitiers (beurre, crèmes, fromages blancs, crèmes chantilly, etc.) ;
      • Viandes, poissons et œufs.
  • Pour la maison : il faut chercher un peu plus mais vous pourrez trouver assez facilement
    • Savon (de Marseille, d'Alep) et shampoings solides ;
    • Soins pour le corps et pour le visage, cosmétiques ;
    • Nécessaire pour le rasage : blaireau, rasoir, savon à raser, après rasage... ;
    • Lessive (cendre et savon de Marseille) et liquide vaisselle ;
    • Produits pouvant servir à fabriquer des produits ménagers : bicarbonate de soude, carbonate de calcium (blanc de Meudon), acide citrique, vinaigre blanc...

 

  • Pour les animaux : vous devriez pouvoir trouver de la nourriture mais on ne peut pas vous en dire plus (nous n'avons pas de locataire à quatre pattes pour l'instant).  

Où acheter en vrac ?

  • Dans les magasins de vrac ou magasins bio (et certains supermarchés même si vous risquez de manger des OGM mais c'est un autre débat) ;
  • Au marché ou chez un producteur : tout ce qui se manger et se boit ;
  • Chez un artisan : savon, huiles, cosmétiques et produits pour le corps ;
  • Chez un spécialiste : fromager, boulanger, chocolatier, café et thé.

Ce que vous ne trouverez pas sauf directement chez un producteur, artisan...

  • Laits animaux ;
  • Laits végétaux et jus de fruits : pour des questions de norme sanitaire, les laitages ne sont pas proposés "en vrac" à l'heure actuelle. À faire soi-même à la maison avec centrifugeuses, extracteurs de jus, etc.
  • Huiles essentielles ;
  • etc.

Ce qui peut vous poser problème et vous contraindre à des entorses ou à des alternatives :

  • Médicaments et autres produits de santé demandant un conditionnement stérile.
  • Mouchoirs et papier toilette : il faudrait passer à du tissu, du réutilisable.
  • Dentifrice mais en faire soi-même est un jeu d'enfant. Pour voir la recette de notre Patadent : notre super article.

 

Comment faire ses courses ?

 

Vous pouvez faire vos achats avec des tupperware, bocaux, sachets en papier ou tissu... La plupart des commerçants sera ravie de vous servir de la sorte, et ce sera l'occasion de sensibiliser ceux qui vous regardent avec de grands yeux.

Différents vendeurs proposent des produits liquides : huiles et vinaigres, lessive, vin... A vous de prévoir une bouteille, des bidons ou bocaux.

 

C'est bien beau mais j'ai pas le temps de courir dans 72 endroits différents...

 

Le zéro déchet prend du temps. On trouve moins de choses préparées et on doit faire soi-même la plupart des préparations alimentaires. Pour les produits d'entretien et de soin on peut en trouver tout fait et remplir simplement son bidon, les faire soi-même prend souvent moins de 30 secondes... (Adibou est légèrement optimiste sur la durée, disons qu'il s'agit d'une distorsion du temps parce que c'est fun de mélanger des trucs bizarres !)

 

C'est une démarche qui demande de réflechir sur soi, ses besoins et de changer ses habitudes de consommateur. Au final faire ses courses est plus agréable et ne prend pas forcément plus de temps. Quand on a bien repéré ce que l'on peut trouver où, on peut se contenter de deux, trois points d'approvisionnement. Le marché, quand on n'a pas son propre jardin, est hebdomadaire, ce qui est suffisant pour les fruits et légumes mais pas pour la viande, le poisson, les œufs, le pain (si on continue d'en consommer et qu'on n'utilise pas son congélateur). J'avoue que le frigo a tendance à se vider presque complètement et se transforme en placard de luxe pour nos tupperwares...

Finalement c'est une démarche progressive. On ne passe pas du jour au lendemain en 0 déchet. Il y a une phase de réflexion, de recherche, d'adaptation. Selon votre mode de vie, vos moyens, votre lieux et type d'habitation ça sera plus ou moins facile.

 

Et vous, comment faites-vous pour ne pas passer 3h à faire vos courses en ressemblant à un groom transportant 25 paquets ? 

 

 

 

Chris & Adibou