· 

Nos objectifs complètement Has-bin !

En tant que créatures dotées de conscience et légèrement cartésiennes, il nous semble important de définir des objectifs. L'aspect défi de ces objectifs peut nous stimuler et nous aider à rester motivés.

En mesurant régulièrement notre avancée, nos efforts nous sembleront plus concrets et le défi plus réalisable. 

(Comment vous dire que je redoute les baisses de motivation ?).

 

Cf. la théorie de fixation des buts de Locke & Latham (pour ceux qui avaient fait des études et qui ont tout oublié <3)

 

Passons aux choses sérieuses :

  • A court terme : identifier nos déchets, sources de pollution et repérer des alternatives réalistes.
  • A moyen terme : tester différentes alternatives et trouver celles qui nous correspondent.
  • A long terme : être écolo, voir les oiseaux voler et chanter, danser dans les herbes folles. En vrai : installer dans la durée notre mode de vie has bin (entendez, 0 déchet, 0 pollution, 0 gaspillage).

PS : on n'a pas prévu de mourir entre temps (bien que la mort pollue cf. un futur article). 

  

Nous avons utilisé une super méthode de définition des buts (nous vous la conseillons by the Way même si on n'a pas d'actions dedans) : 

roulement de tambours... la méthode SMART : Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporellement défini.

 

Concrètement voici nos deadlines (échéances si vous êtes pas encore bilingues) :

 

1. Tout de suite (janvier 2018) : 

  • Réduire au maximum les déchets non recyclables. Ne pas acheter de choses dont une partie de l'emballage soit inutilisable, non recyclable...  
  • 0 plastique (c'est beurk ça intoxique les tortues de mer et les bébés albatros), en essayant de faire le moins d'entorses possibles et d'être réellement à 0 le 21 mars.
  • Décider d'acheter un produit plutôt qu'un autre (ou de s'en passer) selon la pollution liée à son acheminement, ses conditions de production... 
  • Acheter d'occasion, troquer, revendre, détourner l'usage de ce que l'on souhaite acheter, bref donner une seconde vie aux choses et se passer du neuf, enrayer le cycle de la fabrication de nouveaux déchets.

2. Pour la St Valentin (14 février) : 

  • 0 nouveaux plastiques : plus AUCUN achat comportant du plastique (ça ne veut pas dire qu'on n'achète n'importe quoi d'ici là, on est juste dans une phase de recherche d'alternatives).
  • Transformer nos déchets végétaux non compostables en combustible (coquilles de noix, noyaux d'olives, pelures d'agrumes ...).

3. D'ici l'équinoxe de printemps (21 mars) : avoir un lombricomposteur viable et qui grignote tous nos déchets végétaux.

4. Pâques : organiser une chasse aux œufs Has-bin !

5. Nöel : organiser un Noël Has-Bin !

6. 2019 : être carrément Has-bin ! (Wahou, ça me semble tellement le futur!) ET trouver une seconde vie pour notre poubelle actuelle.

 

Au moment où je publie ces lignes (le 7 janvier 2018 à 22h), je trouve ça fun, un peu excitant, comme si je commençais une chasse aux trésors grandeur nature... Et je commence à avoir légèrement peur : il y a tellement de choses qui sont emballées dans du plastique, du carton plastifiée, du film alimentaire... (Adieu habit neuf, fromage coulant, sachet de thé ...) J'espère que l'avenir me convaincra que je peux continuer à me balader en jupe en plein hiver...

 

Chris & Adibou