· 

Faire sa vaisselle comme un Has-bin

La vaisselle zéro déchet est-ce possible ? Peut-on se passer de la sacro-sainte éponge ? Du paic citron ? La réponse est oui et je vous propose de faire un petit tour des alternatives avec moi. Pour info je déteste faire la vaisselle, ça me saoule, j'aime pas me mouiller les mains, frotter, gratter... Mais après avoir fait quelques ajustement, je suis plus efficace et c'est "presque" un plaisir. Ça me passera peut-être, j'aime bien la nouveauté et j'adore tester mes nouveaux joujoux !

 

Je tiens avant tout à signaler que nous n'avons pas de lave-vaisselle et que pour des raisons écologiques (consommation d'une grande quantité d'eau et d'électricité), nous n'en aurons sans doute jamais mais c'est une autre histoire. Cet article est donc destiné aux personnes qui font leur vaisselle à l'ancienne, à la main dans un évier

 

D'autre part chacun a ses techniques, un évier différent (1 ou 2 bac/s) et il ne s'agit pas d'un article pour vous apprendre à faire votre vaisselle, je n'aurais pas cette prétention. Pour tout vous dire, la vaisselle est minimaliste dans notre foyer, on fait le strict minimum dans un souci pratique et de durabilité. J'entends par là qu'on ne va pas lustrer pendant 15 minute un bol dans lequel il y a eu trois coques de noix. Par ailleurs, si on prévoit de faire des légumes au four deux repas d'affilé, on réutilise la même plaque déjà huilée (hérésie !!! #vives les économies d'huile et d'épices!)...

 

Vive le savon de lavage !

 

Déjà pour le "produit de vaisselle", vous avez plusieurs possibilités. Nous les explorerons plus en détail dans un article à venir mais grosso-modo vous pouvez utiliser soit un liquide vaisselle que vous achetez en vrac ou fait-maison, soit vous utilisez un savon solide (type savon de Marseille, Savon d'Alep...) sur lequel vous frotterez votre éponge, chiffon, brosse... L'idée est que pour dégraisser il faut utiliser un corps gras (savon). On est d'accord, encore faut-il que votre vaisselle soit grasse... Quid de l'utilisation systématique d'un produit lavant... Avons-nous besoin de manger avec des couverts stériles dans des assiettes stériles dans un environnement stérile ? Mon intuition me dit que non. Nous vivons en symbiose avec des millions et des millions de microbes et les éliminer n'améliorera pas forcément notre santé, au contraire !

 

Se protéger quand on fait la vaisselle ?

 

Petit préambule pour les personnes qui ont des peaux sensibles, qui font de l’eczéma ou développent simplement des rougeurs, des démangeaisons suite à la vaisselle, utilisez-vous des produits industriels que vous trouvez dans le commerce courant pour vous laver, faire la vaisselle, faire votre lessive, etc ? Parfois le fait simplement d'utiliser des produits bio, faits-mains plus doux et moins agressifs (bref contenant moins de m****) suffit à faire partir les gênes et douleurs et à laisser votre peau se régénérer...

 

Pour tout ceux qui utilisent des gants, le commentaire précédant est également valable, l'utilisation d'un savon doux pour faire votre vaisselle ne devrait pas causer de gênes ou de sécheresse particulière au niveau de vos mains. Si c'est la chaleur qui vous dérange, rien n'empêche de faire la vaisselle avec une eau moins chaude. Encore une fois, les microbes ne sont pas nos ennemis et le jour où vous ferez des confitures ou des conserves, vous ébouillanterez vos bocaux... Si ça accroche, laissez tremper 5 minutes, souvent ça suffit... En plus vous ferez de petites économies sur votre facture de gaz, d'électricité, de bois...


Si vous n'aimez simplement pas l'eau (comme moi ^^) ou que vous avez des quantités phénoménales de vaisselle (#je fais ma vaisselle une fois tous les 15 jours) et que vous voulez mettre des gants, choisissez les bien. Vous le savez déjà peut-être mais la majorité des gants de ménage sont en latex. Il y a deux types de latex : naturel issu de végétaux ou de champignons et synthétique dérivés de matières fossiles (plastique). Il peut dans le cas où il est d'origine 100% naturelle être biodégradable à condition que les colorants ajoutés soient organiques et que le fabricants ne vous mentent pas sur l'emballage (la survie de vos lombrics en dépend). Après il y a des gants sans latex qui sont vendus mais à part le fait qu'ils soient hypoallergéniques, je ne trouve pas d'information sur la composition (sûrement synthétique, plastique) et sur leur caractère biodégradable...

 Ustensiles pratiques en tout genres : 


Alors là vous avez l'embarras du choix !

Déjà, faisons le point sur ce qui est à proscrire :

  • L'éponge est généralement faite en viscose qui est à l'origine naturelle mais souvent produite de nos jours de manière artificielle et très très polluante. On distingue trois familles d'éponges :
    • Nous avons un premier type d'éponge, composés de matières synthétiques dérivées du pétrole. Certaines marques se targuent d'utiliser des fibres recyclées, on ne sait pas de quoi mais sûrement de matières synthétiques. En soi, c'est une bonne chose de recycler, mais recycler pour faire un produit à durée de vie très limité et qui n'est lui même pas recyclable n'a pas une grande utilité du point de vue écologique...
    • En théorie, l'éponge de deuxième type à base de viscose végétale est biodégradable et compostable mais avançons avec méfiance (additifs en tous genres...).
    • Le dernier type d'éponge est l'éponge animale vieille comme le monde mais elle est souvent moins efficace et sa production est tout sauf écologique et elle n'est pas vraiment biodégradable. Je vous recommande d'aller jeter un œil à l'article de consoglobe sur les trois types d'éponges ! Au passage, les éponges ne sont pas les amis des hérissons et je vous déconseille d'utiliser un hérisson pour faire votre vaisselle... les maigres survivants sont bien mieux dans la nature...
  • Les éponges grattantes ou tampon à récurer (seuls ou de l'autre côté de l'éponge) : soyons clair ce sont des fibres synthétiques plastiques, ça ne se recycle pas, ça ne se dégrade pas, ça pollue, c'est mal !
  • Les éponges vitrocéramiques qui sont à base de fibres de pastiques et donc non recyclables !
  • Les brosses en plastique qui ont une durée de vie limitée et ne se recyclent pas !
  • Les carrés, rectangles, losanges, rond, étoiles en microfibres : ce sont des matières pratiques, très absorbantes et qui permettent de faire des économies d'eau certes mais synthétiques (polyester, polyamide, acrylique, bref du plastique) et non recyclables. Il existerait des filières de recyclage spécifiques pour les carrés de microfibres mais bon courage pour trouver où et comment procéder...
  • J'en oublie peut-être, signalez-le en commentaires ;)

Les alternatives, c'est trop cool il y en a plein !

 

Pour laver, frotter de manière douce :

  • Tawashi : c'est du tissu tressé. On fera un article là dessus un jour ou l'autre... En fonction du tissu que vous choisissez à l'achat ou lors de la confection vous aurez quelque chose de plus ou moins doux/abrasifs (coton, lin, chanvre, coco, bambou, etc.) ;
  • Si vous n'êtes pas pliages et boucles en tous sens et plutôt couture, vous pouvez vous coudre des carrés en tissu avec tous types de fibres naturelles végétales et donc biodégradables. Ils seront lavables comme les tawashi et une fois trop usés, ils iront dans le compost.
  • Brosses en bois avec des fibres végétales (ou animales pour les non vegan type crin de cheval, soie de porc, etc.). Vous trouverez différentes marques, provenances, formats et formes, matériaux. Je vous laisserai choisir parmi une offre très riche ! Bien évidemment, je vous recommande une entreprise française avec des matériaux français d'origine durables, et s'il doit y avoir expédition, veillez à ce que l'emballage soit recyclé et recyclable !

Pour les tawashi et les carrés de tissu, ce sont des choses que vous pouvez faire par vous même ou lors d’atelier avec votre association locale zéro déchet peut-être. Mais sachez aussi que vous en trouvez en vente (souvent à un prix exorbitant) dans différents endroits et ça se développe !

Pour y aller, récurer :

  • Brosses en bois en fibres végétales ou en laiton notamment des brosses avec tête interchangeable. La tête est biodégradable si les fibres sont végétales et dans le cas du laiton c'est un matériau qui est recyclable à 100% donc à récupérer et à recycler. On peut notamment revendre son laiton chez un ferrailleur (quelqu'un qui récupère les métaux) à proximité de chez soi. Astuces ici ! Je vous l'accorde le plus simple est d'utiliser des fibres végétales sachant qu'elles sont relativement dures et efficaces !
  • Brosses en coco : elles ont l'avantage d'être biodégradable et l'anneau est souvent en zinc (métal également recyclable, voir avec un ferrailleur). De plus ce sont des brosses multi-usages qui peuvent être utiles pour la vaisselle et pour tous types de travaux ménagers d'intérieur ou d'extérieur. Les poils sont souples et rigides et ont, parait-il, une capacité à absorber un peu les graisses. D'un autre côté, on ne fait pas pousser de noix de coco près de chez nous à ma connaissance donc il y a des pollutions cachées (carburant).
  • Boules à récurer inox : l'inox ne rouille pas (inoxydable ^^) et est 100% recyclable. Si vous pouvez trouver ce produit à l'unité en dehors de son sachet plastique ça peut être intéressant. En fin de vie vous pourrez le transformer ou le mettre au recyclage. Sur le recyclage des métaux, article ici. Si vous ne savez pas quoi et comment recycler, ici.

 

Cet article est déjà suffisamment long comme ça donc je vais m'arrêter là. Je vous recommande vraiment de vous renseigner sur les brosses qui sont vraiment très pratiques et économiques et je vous tiendrai informé du compostage des différents produits au fur et à mesure. Personnellement, j'ai dû passer commande sur internet car aucun commerçant de proximité ne vend ces produits. J'ai donc fait une commande en gros pour éviter de passer de multiples petites commandes (recharges en avance et plusieurs exemplaires d'un même modèle).

 

Bon j'en ai trop dit, à vous de me donner vos astuces, m'indiquer quels sont vos outils et tout et tout.

 

Adibou