· 

Quand un Has-bin fait ses courses

L'assiette, azimut du Has-bin ?

 

Quand on cherche à réduire ses déchets, acheter en vrac et utiliser des sacs réutilisables sont les premiers réflexes (c'est par là qu'on a commencé en tout cas ^^).  Car quand on y réfléchit, à quel moment remplissez-vous le plus vos poubelles ? Chez moi c'est très clair, c'est en rentrant des courses et au moment des repas. Les autres occasions sont rares et le volume est moindre. Or, si nous voulons réduire efficacement et durablement nos déchets, il faut prendre le problème à bras le corps ! Chercher à réduire les déchets alimentaires, qu'il s'agisse d'emballages, de déchets biodégradables, compostables ou de restes nous semble la priorité. Première cible ? Ce que l'on met dans notre assiette !

 

Repenser son mode de consommation !

 

Votre mission est alors de repenser progressivement mais durablement votre mode de consommation ou tout du moins votre approvisionnement. Pourquoi ? Quelle place les magasins réservent-ils au vrac, au zéro déchet, au recyclage, à la réutilisation ? Qu'il s'agisse des "grandes surfaces" ou des "magasins bio", cette place est limitée.  Et de surcroit, ils tendent à nous pousser à la consommation, à nous faire acheter des choses dont nous n'avons pas besoin (vive le marketinng). Enfin, ne soyons pas catégoriques, le vrac se développe de plus en plus dans les boutiques françaises conventionnelles. Et les magasins bio sont des alternatives précieuses à l'empire de la malbouffe même s'ils ont plein de défauts.

 

Vous en conviendrez, pour ne pas remplir sa poubelle d'emballages, il ne faut pas acheter d'emballage (en tout cas le moins possible ou recyclable, réutilisable). Pour ne pas acheter d'emballage, on va préférer les produits en vrac. Cela n'exclut pas tous les produits préparés (vous pouvez aller chez le traiteur acheter votre blanquette de veau tant apprécié de tata machin et tendre à bout de bras votre contenant). Vous n'avez donc pas besoin de tout faire vous-mêmes ! Bien que le zéro déchet prenne du temps et vous invite à utiliser vos dix doigts, il se doit pour être viable de tenir dans votre emploi du temps !

 

Achetez en vrac !

 

Nous avons déjà fait un article sur le vrac, il contient plein d'astuces ;) Voici de quoi il parle :

  • Qu'achète t-on en vrac ? Pour la cuisine et pour la maison.
  • Où acheter en vrac ?
  • Qu'est ce que vous ne trouvez pas en vrac !

Avant de révolutionner vos habitudes, avez-vous conscience qu'il y a énormément de vrac "invisible" autour de vous ? On en a l'habitude car notre société s'est bâtie sur un savoir-faire artisanal. Cependant on a tendance à ne pas le voir, à l'ignorer ou à quand même repartir avec un emballage pas forcément utile. Depuis quand le petit Français tient-il une baguette emballée sous son bras ?  Depuis quand les légumes s'achètent-ils sous-vide ? Depuis quand le poisson pané est-il pêché dans nos océans ?

 

Il ne tient donc qu'à nous d'utiliser les commerces autour de nous (artisans, producteurs, revendeurs...) qui ont des ressources en vrac. Il ne tient qu'à nous de les sensibiliser à la question des déchets et à apporter nos propres contenants. Il ne tient qu'à nous de dire non, de refuser un emballage inutile, une serviette en papier, une boite en carton, un sac en plastique...

 

Les commerçants en sont souvent contents ! Pas plus tard qu'hier la maraîchère m'a offert du persil, je n'avais pas dévalisé son étal, j'avais juste apporté mes propres sacs en papier ce qui lui fait une petite économie ! Pour me remercier, hop du persil ! Un autre vendeur me rajoutait deux pommes quelques semaines plus tôt. 

 

Attention aux sacs plastiques !

 

On parle de plus en plus de la réduction de l'utilisation des sacs en plastique et les commerçants, grandes et petites surfaces sont incités à ne plus en donner (même si beaucoup d'entre eux trouvent un moyen de contourner l'interdiction cf loi et que si vous êtes tête en l'air, vous vous retrouvez en caisse les bras chargés et contraint d'acheter... un sac plastique). Pour éviter toute mésaventure, nous vous recommandons de rendre systématique l'usage de contenants réutilisables. Pensez à toujours avoir avec vous un ou deux sac en tissu (tote bag), c'est léger, ça se plie très bien et ça vous sauvera de nombreuses situations périlleuses...

 

Le sac en papier, la solution à tous nos problèmes ?

 

Au départ, on s'est reportés sur les sacs en papier. On a été consciencieux, on les a conservés, stockés, classés par taille, par état d'usure... Concrètement, avez-vous fait l'expérience de mettre de la farine ou du sucre dans un sac en papier ? Autant être honnêtes, c'est relou ! (Il y a des fuites, ça coule partout et il en reste toujours au fond du sachet / il faut aussi une certaine habileté pour viser dans le sac et ne pas le faire tomber...)

De plus, les sacs sont petits, vous êtes vite limité dans les quantités, ça ne ferme pas, le transport est chaotique et tout a tendance à se renverser. Et puis ça s'use vite. Et quand le sac est troué, déchiré, que faites-vous ? Vous pouvez le composter normalement mais encore faut-il avoir un compost chez soi...

Selon nous, c'est une solution transitoire mais pas viable à long terme dans une démarche zéro déchet !

 

Quelles alternatives pour acheter en vrac ?

 

A votre avis, comment faisaient vos grands-parents et vos arrières grand-parents à une époque où les emballage plastiques et blisters individuels n'existaient pas ?

  • Les bocaux et bouteilles en verre : certes ils sont un peu lourds mais ils sont bien hermétiques. Pour certains produits comme la farine ou le sucre, ils sont vraiment très pratiques. D'ailleurs si vous stockez vos produits dans des bocaux à la maison, les prendre avec vous vous permettra d'avoir exactement les bonnes quantités ! Les bouteilles en verre seront remplies d'huiles végétales ou de lessive, vos pots de confiture de olives, de caviar d'aubergine et d'épices !
  • Les boites en métal : tout aussi utiles que les bocaux en verre, elles sont plus légères mais moins solides. Vous êtes peut-être habitués à les utiliser pour le thé et le café voire les biscuits... ne faites pas de jaloux dans vos placards, ça marche aussi pour vos céréales ou oléagineux !
  • Les tupperwares / boites en plastique : évitez d'en acheter si vous n'en possédez pas car leur durée de vie est limitée surtout s'ils sont chauffés (ils se déforment, se décolorent et s'usent). Mais si vous en avez, ils seront très pratique pour acheter du fromage, de la viande, du poisson et pour transporter votre déjeuner / goûter... 
  • Les sacs en tissu : c'est la base de notre attirail, on s'est confectionné une collection de sac (toutes tailles, formes et couleurs). Ils sont légers, solides, durables et ne prennent pas de place. Ce sont vos meilleurs amis pour les fruits, légumes, graines, oléagineux et légumineuses !
  • Le panier en osier ou la cagette : personnellement je suis un adepte du sac à dos mais il faut avouer qu'un panier ou une cagette sont extrêmement pratiques ! Ils permettent de transporter vos fruits, légumes à plat et sans qu'ils s'abîment ! Vous n'aurez pas besoin de sacs pour votre marché !

 

La consigne ?

 

Très développée en France jusque dans les années 1980 et encore largement implantée dans de nombreux pays et chez certains de nos voisins européens, la consigne est une alternative de choix pour faire face aux catastrophes du tout jetable. Le Réseau consigne milite pour le retour de la consigne du verre en France et nous y arriverons un jour ou l'autre. D'ici là, vous pouvez essayer de mettre en place localement des systèmes de consigne en collaboration avec vos commerçants. Voici quelques exemples :

  • Rapportez vos sacs en papier chez votre primeur/maraicher ;
  • Proposez à votre marchand de vrac de mettre à disposition des bocaux en verre gratuits rapportés par les clients. Ainsi les bocaux inutiles ont une seconde vie. A Nîmes, l'épicerie Gard'n Vrac a mis en place ce dispositif pour les bocaux et les bouteilles en verre. Ça a un succès fou !
  • Proposez à votre magasin de vrac de mettre en place un dispositif de consigne en prêtant des contenants réutilisables pour le transport et le stockage moyennant caution. Une épicerie Vrac'n Roll à Lyon a mis en place un dispositif de la sorte et fait des livraisons... à vélo ! De la même manière, En vrac et moi dans le Nord a mis en place un système de drive zéro déchet...

 

Quelques gestes pour favoriser de recyclage :

  • Conserver vos bocaux en verre pour stocker. Si vous ne savez pas quoi en faire, proposez-les à vos commerçants vracs ou à des connaissances susceptibles de faire des confitures, conserves ... (y'a jamais assez de pots...) !
  • Les bouteilles sont pratiques pour stocker de l'huile, du lait, du coulis de tomate, du jus de fruit, de la soupe ou encore des produits d'entretien : lessive, liquide vaisselle, vinaigre blanc, savon noir liquide... Elles peuvent aussi être une alternative viable au rouleau à pâtisserie (#budgetétudiant).

 

On vous a tout dit sur notre manière de faire les courses ! Et vous, comment faîtes-vous pour jongler avec vos achats sans vous encombrer d'emballages ?