· 

Mémorandum #5 : Réduire les déchets invisibles

Un état des lieux de notre réelle production de déchets

Dans le Mémorandum #2 : Mes premières mesures zéro déchet, je parlais des déchets invisibles comme d'un bonus, d'un objectif une fois la poubelle d'ordures ménagères (OM) bien nettoyée. Or j'aurais presque envie de vous dire maintenant qu'il faut commencer par ça... Mais ça ne serait pas très pédagogique.

 

Avant tout, j'aimerais revenir avec vous sur quelques chiffres :

  • Les OM, c'est 390 kg/an/habitant en France. La déchetterie représente 200 kg/an/hab.. On arrive à un total de 590 kg. La partie déchetterie est parfois recyclée et valorisée et tant mieux, les OM sont quand à elles généralement incinérées. 
  • Les déchets issus de l'agriculture, du BTP et de l'industrie, il faut compter 14 tonnes/an/habitant.
  • Les déchets délocalisés qui voyagent dans le monde entier ou ne finissent jamais en décharge représentent 50 tonnes en plus.
  • Le mode de vie européen = 65 tonnes de déchet par an et par habitant ! 
  • Votre poubelle = 0,6% de votre réelle production de déchets ! En fait, ce calcul est faussé car quand vous arrivez à réduire vos OM de manière conséquente, vous avez obligatoirement mis en place des choses (achat vrac, local, circuit court, produits maisons...) qui ont ont eu un impact sur les autres sources de déchets "cachés" !

 

Voici quelques graphiques de l'ADEME pour éclairer ces chiffres très abstraits ;)

Le Zéro Poubelle c'est déjà bien !?

Tempérons un peu notre discours. La démarche et le mode de vie zéro déchet touchent beaucoup de monde parce qu'il a des effets positifs et palpables sur votre vie. C'est ludique de s'interroger sur les alternatives à tel ou tel objet, pédagogique de sensibiliser les membres de sa famille, ses enfants, ses amis, agréable de faire des rencontres, gratifiant de vous mettre au fait maison et DIY !

 

L'avantage de la poubelle, c'est qu'on la voit tous les jours, on la sort dans la rue, on la pèse. Il y a un côté concret qui facilite le passage à l'action et la progression. Une poubelle c'est lourd, ça pue et il faut la sortir dans la rue au bon moment.

Là, ce sont des déchets que l'on ne voit souvent jamais. Ils sont invisibles et la société est organisée de telle sorte que tout cela reste bien caché. Parfois on ne soupçonne même pas leur existence. Saviez-vous que l'envoi d'un courriel (e-mail pour les intimes) polluait plus que l'envoi d'une lettre papier via le système postal traditionnel !?

 

Dans la pratique, vous faites ce que vous voulez, il n'y a pas de règle à respecter et vous êtes libre de placer le curseur où vous le souhaitez. Certains continuent d'aller en supermarché et d'autres non, certains achètent tout en vrac et d'autres non, certains compostent et d'autres non. L'important est de prendre conscience de tout ce qui est gaspillé, de toutes les ressources utilisées pour rien et de réduire ce volume.

 

A Nîmes lors de la première édition du Défi Famille, les participants ont réduit en moyenne de 45% leurs poubelles d'OM. Certains ont fait mieux que d'autres, certains ont réduit plus vite que d'autres. Mais à la fin toutes les familles étaient engagées dans une nouvelle démarche de gestion des déchets à long terme. il n'était pas question de revenir en arrière.

 

Nous avons décidé en tant que Has-bin d'aller plus loin, d'explorer et chercher la réduction des déchets au delà de la poubelle d'OM car ça nous semblait légitime et important. La démarche reste la même. On prend chaque source de déchet une par une et on cherche des alternatives, des moyens de réduire notre impact sur l'environnement. Libre à vous de nous suivre ou déjà de mettre en place ce dont on a parlé avant dans les Mémorandum #1 et #2 ! Ça sera déjà énorme en terme de réduction !

 

Ok je vous suis mais je fais quoi ?

Je ne vais pas aller voir mon agriculteur et lui demander de ne plus utiliser de tracteur. Je ne vais pas aller voir mon maire et lui faire signer une charte de bonne conduite écologique ? Non en effet, peut-être pas... quoi-que ^^

 

Plus sérieusement, vous pouvez adopter tout un ensemble de réflexes, faire des changements dans votre vie qui auront des conséquences significatives. Je vous en présente déjà quelques uns dans le mémorandum ci-dessous. Pour l'instant je ne les détaille pas pour ne pas vous assommer ! Je vous prépare une série d'articles thématiques #ZéroInvisibles.

 

J'écoutais une interview de Pablo Servigne où il expliquait qu'un plein d'essence de 40L représente l'équivalent en énergie de 4 ans et demi de travail humain. Pour assumer notre mode de vie occidental, c'est comme si on avait chacun 500 esclaves énergétiques ! On est bien d'accord que cela n'est pas possible...

 

La question pourrait être comment trouver autrement cette énergie ? Comment maintenir notre niveau de vie sans polluer autant, détruire la biodiversité et exploiter les ressources naturelles et une partie de l'humanité (#MadeBySlave, #MadeByChild...) ? Se poser la question en ces termes, c'est prendre le problème à l'envers. En réalité, la question à se poser serait comment réduire nos besoins en énergie ? (#5R : refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter).

 

On entre alors dans une nouvelle démarche globale qui peut interroger tous les pans de notre vie, celle du minimalisme. Et là aussi ce sera le sujet d'un prochain article ;)

 

Bon, j'en ai fini avec le teasing, comme vous voyez il y a beaucoup à explorer et voici déjà 7 grands items auxquels je vous invite à réfléchir !

 

Prenez-soin de vous ! (et de la planète <3)

Télécharger
Mémorandum #5 : Réduire drastiquement les déchets invisibles
Mémorandum #5.pdf
Document Adobe Acrobat 3.8 MB