· 

Résolutions Has-bin 2019

L'année 2019 pointe le bout de son nez, c'est une deuxième année de zéro déchet qui s'annonce. Qu'allons-nous faire ? Quel sera notre fil rouge, notre ligne directrice, nos perspectives d'amélioration ?

Bon ok on est un peu à la bourre ^^ Attendre février pour écrire nos résolutions, on abuse un peu mais on a commencé en janvier, si si je voue promets ;)

On avait vraiment besoin de faire un break et c'est pour mieux repartir hein !

 

Quel avenir pour le blog Has-bin ?

Nous avons tous les deux des quotidiens bien remplis entre les études pour Adibou et le travail pour Chris. A côté de ça, on essaye de garder un peu de temps au moins de manière ponctuelle pour le milieu associatif local notamment l'association zéro déchet nîmoise LuluZed et le mouvement des Citoyens pour le Climat. On a consacré beaucoup d'énergie à ces projets en 2018 et on a aussi envie et franchement besoin de prendre du temps pour nous, pour notre santé et pour notre couple. L'investissement à 200% sur tous les tableaux sur la fin d'année n'était pas sain et nous n'en voulons plus. On va donc certainement réduire notre implication.

 

On vous annonce donc :

  • moins d'articles (rappelez-vous on en a écrit 54 en 2018 !) :
    • On en fera de manière ponctuelle en fonction de ce qui fait l'actualité ou notre actualité. 
    • On remettra à jour des articles de l'an dernier notamment les DIY en fonction de notre retour d'expérience à moyen/long terme.
    • On continuera à faire des séries d'articles ou des dossiers thématiques (comme on a pu le faire notamment sur le pain) ainsi que des #Mémorandum de temps en temps.
  • l'arrêt pour le moment des rétrospectives mensuelles dans la mesure où l'intérêt était surtout de mettre en évidence les actions mises en place et la réduction de déchet (et comme on n'a plus de poubelle...#commeilselapète). Je vous invite à consulter les rétrospectives de 2018 et/ou le résumé de l'année 2018 ;)
  • la participation occasionnelle à des évènements mais pas d'organisation a priori pour nous.
  • la mise en place d'ateliers zéro déchets entre amis et avec nos familles du #Défi famille de LuluZed.
  • des sorties, des rencontres et des expériences inédites zéro déchet ^^

De quoi on aimerait vous parler en 2019

Beaucoup de choses nous tiennent à cœur et c'est difficile de trouver le temps de faire des articles complets et documentés sur chaque sujet. Mais on arrivera bien à vous parler d'un certain nombre de choses.

  • On avait commencé à vous parler des déchets invisibles en 2018 et on publiera régulièrement des articles sur ce sujet cette année parce que c'est finalement la plus grande source de déchets et notre plus grand levier pour réduire notre impact, empreinte, influence... : mode, green web, informatique, téléphonie, alimentation, consommation, banque, énergie...
  • On a très envie de vous parler de sexualité et notamment de contraception zéro déchet ! Et oui c'est possible, efficace et ça a plein d'avantages dont on vous parlera. En plus l'un de nous fait des études de sage-femme donc c'est son quotidien ^^.
  • On aimerait revenir avec vous sur les liens entre zéro déchet et santé : environnements toxiques, perturbateurs endocriniens, etc. (objets, produits cosmétiques et d'entretien, agriculture...)
  • Réduire sa dépendance au plastique, quelles alternatives ?
  • Parler de mode éthique/durable.
  • Parler de minimalisme.
  • Parler d'Anthropocène. Je vais revenir sur ce gros mot un peu plus loin ;)

Ça fait déjà un beau programme et je ne sais pas si on arrivera à vous parler de tout ça mais promis on va essayer ;)

 

Quels défis/résolutions pour 2019

On a plusieurs résolutions zéro déchet perso. Je ne sais pas si c'est très intéressant mais je vous laisse juger ^^

  1. Faire au moins aussi bien côté poubelle :)
  2. Sensibiliser de jeunes padawan au secret de la force ;)
  3. Réduire nos déchets invisibles : on continue sur la lancée !
  4. Réduire notre consommation de produits exotiques et notamment de chocolat et de sucre de canne. Whatttt ? Bon il n'y a pas que des raisons zéro déchet, j'avoue. On essaye aussi de réduire un peu notre dépendance au sucre et de soulager un peu notre pancréas (#prévention) ! Pour le chocolat, outre le fait que c'est un gros budget (oupps j'ai tout mangé... quoi déjà !!?), j'avais vraiment l'impression de ne pas pouvoir m'en passer, d'en être dépendant et ça ne me plaît pas du tout comme sensation (en plus je me fais mal au bidou avec...). Bref on a commencé l'année par un mois sans sucre et donc sans chocolat. On a fait deux écarts galette des rois et Chris a fait quelques écarts chocolat mais moi j'ai été très sage :D Quand je dis sans sucre c'est sans sucre de canne, sans sucre ajouté. J'ai continué à manger des céréales, des fruits et tout ce qui contient des sucres (au sens glucide). On en a un peu besoin pour fonctionner quand même et puis le corps n'aime pas les changements trop brutaux. On en reparlera bientôt ;)
  5. Adibou se lance dans le no poo ! Littéralement ça veut dire pas de shampoing. Pareil on en reparlera un de ces 4. L'idée est de laisser tranquille les cheveux pour qu'ils s'auto-régulent. Les shampoing sont tous basés sur un principe d'agression du cuir chevelu et du cheveu. En gros tu décape, il regraisse pour se protéger et se reconstituer, tu redécapes parce que c'est gras... c'est un p***** de cercle vicieux et c'est pas évident d'en sortir ! Dans le no poo, l'objectif est à terme de ne plus rien utiliser sur sa tête à part de l'eau claire de temps en temps. A force de moins se faire agresser le cheveu se défend moins, regraisse moins et se renforce.
  6. S'impliquer davantage dans une démarche de minimalisme (faire du tri, du vide, donner, réduire), de privilégier la qualité à la quantité (notamment l'achat de produits certifiés, éthiques, fair trade, équitable...).
  7. On aimerait déménager cet été, se mettre un peu au vert, à l'air et pouvoir s'occuper d'un petit jardin, d'un hôtel à insecte, de mangeoires à oiseaux et pourquoi pas d'une ruche :D

 

Un mémoire carrément has-bin ?

Vous vous en doutez, qui dit 5 ans de formation dit mémoire de fin d'études. Et à l'école de sage-femme de Nîmes c'est plutôt bien organisé alors on commence à s'y mettre dès la troisième année. En même temps vu nos emploi du temps, si on avait 6 mois ou 1 an pour le faire, il faudrait y consacrer toutes nos nuits ^^ La démarche est donc lancée officiellement et je viens de rendre mon projet de mémoire. On a la chance d'être assez libre sur les sujets abordés et l'orientation de notre recherche (sciences médicales, socio, psycho, santé publique...) du coup j'ai proposé quelque chose qui m'intéresse beaucoup !

 

... roulement de tambours...

 

Accrochez-vous, la partie technique commence ici ! Vous aurez peut-être besoin de relire ce paragraphe trois fois pour faire semblant de comprendre ;) mais promis, un jour on vulgarisera un peu tout ça :D

 

Je vais faire ma recherche sur Anthropocène et maternité. Pour ceux à qui ça ne parle pas, l'Anthropocène est un concept qui a une histoire relativement récente. Il a commencé à se diffuser massivement au début des années 2000 et constitue à l'heure actuelle un champ de recherche important dans les sciences de la terre mais aussi dans les humanités environnementales (sciences humaines et sociales qui s'intéressent au lien entre l'homme et son environnement) et les sciences studies  (étude sur les sciences).

 

L'idée est que nous serions entrés dans une nouvelle ère géologique succédant à l'Holocène. L'Anthropocène (anthropos, « être humain » ; kainos, « nouveau », suffixe relatif à une époque géologique), littéralement l'ère des hommes consacre le fait que l'espèce humaine est devenue une force géologique à part entière et qu'elle a depuis quelques décennies/siècles transformé radicalement la planète jusque dans ces roches, ses airs, ses eaux, son climat... Son histoire montre également des évolutions dans les modes de vie et dans les ontologies (manière d'être au monde) pendant cette époque : guerres importantes et reconfigurations géopolitiques majeures ; révolution industrielle et structuration de la société thermo-industrielle ; avènement du capitalisme, du marché global et de la société de consommation ; urbanisation, artificialisation et recul des interactions avec la « nature »...

 

Cette histoire permet de mettre en évidence tout un ensemble de récits dominants et de stratégies politiques, économiques, industrielles, citoyennes qui ont amené notre espèce à dégrader et à détruire les conditions même de sa survie. Face aux risques et aux catastrophes annoncés, différents scénarios et récits sont imaginés et diffusés. Notre recherche vise à soulever les problématiques nouvelles qui pourraient apparaitre dans les prochaines années dans l'univers de la maternité (ben ouais je fais des études de sage-femme pas de développement durable ^^). Plusieurs thématiques transversales seront questionnées :

  • Culture et anthropologie: démographie (contrôle des naissances, pénuries), désir d’enfant (sens) et fertilité (environnements toxiques).
  • Sciences et techniques : dans l’enseignement et les pratiques professionnelles en gynécologie-obstétrique.
  • Politique et économie : santé publique et prévention (notamment la santé des femmes), accès et continuité des soins (notamment pré-per et post-partum) et par extension sécurité en couche et qualité des soins.

C'est un projet qui va me prendre beaucoup de temps et m'amener à beaucoup lire et écrire. Je partagerai donc sans doute régulièrement mes recherches, questionnements et analyses avec vous. J'espère que cela vous intéressera. Et puis avec Has-bin on essaye de créer un nouveau quotidien, une nouvelle manière de vivre, on créé en quelque sorte une contre-société avec toute une série de personnes qui se reconnaissent dans des normes et des valeurs opposées à celles prônées par la "modernité". J'aborderai donc des sujets et des thématiques qui pourront accompagner ces remises en question et votre démarche de transition, de recherche d'alternatives, de minimalisme, de sobriété, etc.

 

Affaire à suivre  ;)